READ ME 📖

ISLAND

Carte au trésor

On m'a donné une trÚs vieille carte, une carte qui me semble cryptée. J'ai tenté de décoder une à une les énigmes me conduisant à l'étape suivante. AprÚs de longue recherche, j'ai fini par trouver un coffre, un coffre vide ?

 

Vide ? 


Alors, quelle est votre interprétation ? 

4 commentaires

IDENTITY

Penser sans ĂȘtre

Pour savoir qui on est réellement on nous a demandé  d'avancer vers un miroir et de regarder à l'intérieur. J'avance vers un miroir qui m'interpÚle, prends une grande inspiration et ouvre les yeux.

Rien ! 

Rien n'apparaĂźt et le miroir se brise en mille Ă©clats. Je pensais ĂȘtre, mais je ne suis finalement pas. Descartes ce serait-il trompĂ© ? 


Alors, quelle est votre interprétation ? 

8 commentaires

I'M PRISONER

Brises moi mes liens...

Une prison, une porte scellĂ©e, une clĂ© posĂ©e sur le sol. l'unique problĂšme est que je suis retenue par des chaines. Plus j'avance et plus l'angoisse monte, les liens  se resserrent le long de mes poignets me ramenant vers le fond de ma cellule, vers une obscuritĂ©  prĂȘte Ă  me dĂ©vorer.

 


Alors, quelle est votre interprétation ? 

9 commentaires

AUSTRIAN WALTZ

Danse macabre

Hier soir, j'ai eu la chance d'assisté à mon tout premier bal. J'y ai rencontré la Mort. Elle s'est approchée de moi et m'a proposé de venir la rejoindre. Nous commençùmes à valser, nos mains ne faisait que se frÎler. Elle tenta de me saisir la main mais dans un  moment d'inadvertance, j'ai trébuché. Ceci me permit de revenir d'entre les morts.


Alors, quelle est votre interprétation ? 

8 commentaires

ALONE

Les masques tombent

J’avance sur un ponton qui me semble sans fin. Pas Ă  pas je distingue des masques flottant tout autour de moi, je vois qu’ils essayent de rentrer en contact avec moi sans pour autant y parvenir. J’accĂ©lĂšre le pas pour ne pas qu’ils s’ en aillent. Au moment oĂč je suis sur le point d'en toucher un du bout des doigts, le masque s’efface ainsi que le ponton me laissant tomber dans  un puit sans fin.


9 commentaires

AUTOMATON

Ma musique est muse !

J'entends, j'entends un son. Mes pupilles se dilatent me faisant entrer en transe. La musique me contrĂŽle, m'ordonne d'Ă©crire. A  chaque battement des mots apparaissent peu Ă  peu sur ma feuille jusqu'Ă  ce qu'un texte se dĂ©voile devant mes yeux. Ce n'est que lorsque la musique s'arrĂȘte que je sors de cette hypnose perdant ainsi ma capacitĂ© Ă  Ă©crire.


Ce texte participe au dĂ©fi d'Ă©criture proposĂ© par : le cafĂ© des blogueuses - la thĂ©matique que j'ai choisi cette semaine est "la musique" . TrĂȘve de bavardages, je vais maintenant partager avec vous 3 blogs que j'affectionne :

-  Little So

-  La petite vie d'Elou 

- Le journal de l'Aurore

11 commentaires

GROWTH

Ombrage

Les fleurs ont toujours eu besoin d'eau pour bien se dĂ©velopper. Cette eau symbolise  l'attention portĂ©e. une attention que malheureusement toutes les fleurs ne bĂ©nĂ©ficient pas. Elles ont au-dessus d'elles un parapluie propageant l'ombrage, un parapluie les empĂȘchant tout simplement de s'Ă©panouir librement. 


Ce texte participe au dĂ©fi d'Ă©criture proposĂ© par : le cafĂ© des blogueuses - la thĂ©matique que j'ai choisi cette semaine est "la vie de famille" . TrĂȘve de bavardages, je vais maintenant partager 3 blogs que j'affectionne :

-  Confiance et réussite 

-  Aurora Borealis

-   Un heureux hasard 

7 commentaires

CAN'T SPEAK

SILENCE !

J’essaye d’ouvrir la bouche, mais je n’y arrive pas, ma voix peine à se faire entendre. J’ai la sensation qu’une aiguille et un fil d’or incassable transperce mes lùvres, cherchant à les sceller à jamais.


3 commentaires

PETER'S SYNDROM

L'ombre de mon ombre

J’envie mon ombre ! Toujours prĂ©sente autour de moi sans pour autant que vous la remarquiez. Et si l’espace d’un instant l’ombre devenait l’ĂȘtre et l’ĂȘtre l’ombre. Et si tout simplement, il Ă©tait possible de se dĂ©tacher de cette entitĂ© charnelle qu’est le corps en se fondant ainsi dans un univers inconnu. A coup sĂ»r l’ombre de Peter serait ma meilleure amie. 

 


11 commentaires

STOCKHOLM

Le marionnetiste

Il mĂšne la cadence en tirant sur des fils, il agite les mains pour la guider, la guider que dis-je pour la manipuler. Il s’est accrochĂ© Ă  elle en tissant des toiles toxiques au-dessus de sa tĂȘte. Des toiles toxiques, reflĂ©tant  la relation qu’ils entretiennent. Elle Ă©tait devenue son patin de bois et lui son marionnettiste.


Ce texte participe au dĂ©fi d'Ă©criture proposĂ© par : le cafĂ© des blogueuses - la thĂ©matique que j'ai choisi cette semaine est "couple" . TrĂȘve de bavardages, je vais maintenant partager 3 blogs que j'affectionne :

- Confiance et Réussite 

- Le journal de l'aurore 

-  My Trendy Lifestyle 

0 commentaires

WRITER

(IM)POSTURE

J’avance vers une personne assise Ă  une table, pour l’instant je n’arrive pas Ă  percevoir son visage. La seule chose que je suis en mesure de voir, ce sont ses mains. Ces mains sont en train d’écrire, d’écrire de belles choses. Je crois que l’envie, que je l’admire. En avançant un peu plus prĂšs de ce carnet, l’auteur s’est retournĂ© et je suis rendue compte que c'Ă©tait moi. 


5 commentaires

GOLDEN ROSES

Le printemps est de retour

La grisaille enfouit au plus profond de mon cƓur s’estompe peu Ă  peu, faisant fuir les nuages vers d’autres horizon. Le bourgeon me servant de cƓur dĂ©gel lui aussi, laissant les gouttes d’eau s’échapper et couler le long de mes pommettes. Mon visage se dĂ©crispe permettant Ă  un sourire lumineux d’émerger et de rĂ©chauffer l’intĂ©gralitĂ© de mon corps. Ce sourire transperce ma peau en diffusant des rayons. Ces rayons qui atteignent mon bourgeon, le permettant de s’épanouir et de se transformer en une magnifique rose d’or.


Ce texte participe au dĂ©fi d'Ă©criture proposĂ© par : le cafĂ© des blogueuses - la thĂ©matique que j'ai choisi cette semaine est le printemps. TrĂȘve de bavardages, je vais maintenant partager 3 blogs que j'affectionne :

- les meufines

- Le journal de l'aurore 

- Aurora Borealis 

8 commentaires